Regards œcuméniques, les films

Dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens (du 18 au 25 janvier), le grand temple de l’Eglise protestante unie de France (Lyon 3°) et le sanctuaire catholique Saint-Bonaventure (Lyon 2°) proposent la 6ème édition du cycle de films REGARDS ŒCUMÉNIQUES et communiquent le programme :

 

Mardi 9 janvier 2018 – 20 h

Une Séparation
Un film de Asghar Farhadi – Iran – 2011 – Prix Oecuménique Berlin 2011
Présentation: Flavien Poncet
Simin et Nader vont se séparer. L’aide-soignante que Nader a engagée pour s’occuper de son vieux père handicapé est victime d’un accident. La machine judiciaire se met en marche, avec son lot de déshumanisation, de manipulations, de mensonges.. Une histoire de  famille, doublée d’un portrait de la société iranienne contemporaine. Le plus beau film d’Asghar Farhadi. Oscar 2012 et César 2012 du meilleur film en langue étrangère.

 

Mardi 16 janvier 2018 – 20 h

I am not your negro
Un film de Raoul Peck – France – Etats-Unis – 2016 – Prix Oecuménique (Mention) Berlin 2017
Présentation: Père Christian Delorme
A partir des textes de l’écrivain noir américain James Baldvin, et au travers des images et des luttes pour les droits des Noirs, le réalisateur Raoul Peck dresse un constat poignant de la ségrégation raciale et du racisme dans les Etats-Unis d’hier et d’aujourd’hui. Un documentaire bouleversant.

 

Mardi 30 janvier 2018 – 20 h

L’Idiot !
Un film de Yuri Bykov – Russie – 2014 – Prix Oecuménique Locarno 2014
Présentation: Pierre QUELIN
Dima est persuadé que l’immeuble où il est intervenu comme plombier, menace de s’écrouler. Ses interventions auprès des habitants et des autorités ne se déroulent pas comme il le souhaite. Misère des résidents, corruption des pouvoirs, donnent une image très sombre de la société russe, tempérée par la générosité de Dima et le courage de son engagement. Mais de quel prix va-t-il le payer ?

 

Mardi 6 février 2018 – 20 h

L’Homme sans passé
Un film d’Aki Kaurismaki – Finlande – 2002 – Prix Oecuménique Cannes 2002
Présentation: Nicole Vercueil
Amnésique à la suite d’une agression, dépouillé de tout, un homme trouve aide et réconfort auprès des pauvres et des marginaux de la ville d’Helsinki. Un film rayonnant de douceur, d’humanité et d’humour tendre, à l’image du grand réalisateur qu’est Aki Kaurismaki. Grand Prix au Festival de Cannes 2002.

 

 

Projections, avec présentation et débat, au cinéma Bellecombe, 61 rue d’Inkermann, Lyon 6ème

Parking facile dans la cour devant le cinéma.
Entrée 8 €
www.grandtemple.fr
www.saint-bonaventure.fr
www.cinebellecombe.tk