Travaux de l’église Ste-Marie-Madeleine à Mions

La première citation d’une église date de 971. On parle d’une église Saint Michel de Metono dont il subsiste encore, conservé dans le mur extérieur de la sacristie de Mions, le blason.

En janvier 1880, l’église romane trop exigüe est démolie.

Une souscription des habitants + emprunt communal + subvention du ministère des cultes est lancée pour la construction d’une nouvelle église. L’architecte est Emile Gandy de Lyon. La première messe y fut célébrée le 4 janvier 1883. Le 26 octobre 1884, l’église reçut la bénédiction solennelle de Monseigneur Fava, évêque de Grenoble.

Les peintures intérieures ont été refaites dans les années 1980.

Un gros dossier a été réalisé en 2013 par l’Association Mémoire Miolande. Intitulé « Mions, patrimoine religieux » et richement illustré, il apporte de nombreux éléments historiques, pastorales, iconographiques, mémoriels notamment sur les donateurs des objets de l’église.

L’Union Paroissiale est une association loi 1901 qui travaille en lien avec la commune et la paroisse pour soutenir la communauté chrétienne « qui n’a pas d’existence juridique » et organiser des manifestations.

En 2018, la dégradation des peintures intérieures et la vétusté de l’installation électrique ont amené la commune de Mions (propriétaire) et la paroisse à se concerter sur la suite à donner. Après de nombreux échanges, il a été décidé de rénover l’intérieur de l’église.

L’Union Paroissiale a profité de cette opportunité de travaux d’entretiens et de mise en conformité, pour « penser autrement cette église et pas seulement pour la messe du dimanche ». L’objectif étant d’améliorer la sonorisation, de repenser l’aménagent liturgique, de prévoir un espace pour les enfants…

Ci-dessous des croquis de Pascal Gros qui sont des ébauches.